24 juin 2005

Un martyr de l’obscurantisme remplacé par un Français Libre


La gauche havraise refuse que l’on oublie le Chevalier de la Barre

Les radicaux de gauche, Verts, socialistes du groupe d’opposition municipale du Havre et des associations laïques honoreront le 1er juillet la mémoire du Chevalier de la Barre qui avait donné son nom à une rue de la ville, mais que la municipalité dirigée par Antoine Rufenacht (UMP) a décidé de débaptiser au profit d’un ancien des Forces françaises libres, Philippe Fratacci

Les organisateurs du rassemblement appellent à défendre les valeurs de la laïcité et attendent de la mairie qu’elle redonne le nom « Chevalier de la Barre » à une voie du Havre. Le cours Chevalier de la Barre est la voie qui prolonge le cours de la République vers le bassin Vauban, au centre des restructurations urbaines conduites par la municipalité depuis 10 ans.

Jean-François de la Barre né en 1745 avait été accusé en 1766 de ne pas avoir salué une procession religieuse (crime d’impiété) lors de la Fête Dieu à Willancourt. Le chevalier de la Barre est présenté comme « victime de l’intolérance, martyr de l’obscurantisme » et décapité le 1er juillet 1766 à l’âge de 19 ans. « Le gouvernement de Vichy avait fondu sa statue parisienne en 1941, la municipalité du Havre en 2005 aura donc déboulonné sa plaque de rue… » avait publiquement regretté Claudine Lelievre (PS) lors du conseil municipal du 31 janvier.

Philippe Fratacci est connu au Havre pour avoir été chef du service de la sécurité du Port Autonome du Havre, ville où il est décédé en avril 2002 à l’âge de 85 ans. Engagé à 19 ans dans l’infanterie coloniale en 1936, il était au Cameroun lors de la déclaration de guerre en 1939, et dès août 1940, il a rejoint les Français Libres avec le colonel Leclerc. Par la suite il participe aux différentes phases de la guerre dans les Forces Françaises Libres, aux campagnes d’Afrique, d’Italie et de France. Après la guerre, il sert dans la gendarmerie en Indochine, en Afrique et enfin à Tours. Il est admis à la retraite avec le grade de lieutenant-colonel en 1965. Philippe Fratacci était Compagnon de la Libération.

Posté par LAICITE_CHERIE à 12:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Un martyr de l’obscurantisme remplacé par un Français Libre

    lorraine

    sur internet les curailles couteraient 37 millions d'euros aux con-tribuables

    Posté par chantoux, 20 octobre 2007 à 14:21 | | Répondre
  • alsace

    a quand le statut sur l'alsace-moselle qui coute 37 millions aux con-tribuables

    Posté par chantoux, 20 octobre 2007 à 14:30 | | Répondre
Nouveau commentaire